Un temps cité.

Un temps cité.

 

 

A tort, tu me vas me passer à côté.

Filer entre mes draps.

Car ce n'est pas assez de m'effleurer. J'en aurai marre, tôt ou tard. La vie, au vent, tourne et qui ne sème, ne me récolte pas.

Qui n'assume non plus.

Moi, je veux m'assomer d'étincelles, me saturer d'intensité, peindre chaque contre-jour d'une explosion de couleurs.

A mon corps ne suffit pas la brume.

Ne perds pas le nord, fais ce dont tu as envie, mais à l'heure, je te laisse au bois.

N'oublie pas, même caché derrière tes airs de roi, King, tu n'as qu'une Vie.

Alors oui, si tu veux te sucrer de bonbons colorés, viens.
Vise au coeur du rouge.

Sache que tu n'auras que ce temps cité.

Ajouter un commentaire

 
×