Tant file le temps

Tu dis que le temps file,
Moi, il me parait long.
Les jours paraissent fils
Où enfiler des perles
Comme tant de fêlures
Enflant en passant.

Tu dis que le temps file,
Moi, je façonne ma vie
Elle file en cachette
et entre parenthèse
Puis flotte à l’horizontal
Frêle frise plate.

Tu dis que le temps file,
Que tu ne monteras plus à l’échelle de mes bas filés,
Que tu ne flancheras plus,
Ne fondra plus dans mon fond,
Que « Nous » ne fleurira plus,
Que nous ne frémirons.

Tu dis que ton temps file,
Tant mieux, le mien fane.
Mais je ne flancherai pas non plus
Un jour, de nouveau,
Je fabriquerai des frissons
Tant que je prendrai feu.

 

Ajouter un commentaire