La Nébuleuse de la M{éd}use

Je suis fleur de vie, Plante-Animale,
la racine qui peut lier tes subtiles facettes d’invisibles.

Je suis la mante religieuse iodée
qui ne te laissera aucun répit,
l’incandescente sorcière imbrûlable,
la guerrière protectrice de ta purification :
Rien de moins que ton initiatrice.

Si je choisis de te piquer, il te faudra avoir l’âme au corps bien accrochée.
Accepte de lâcher prise dans mes vagues et je te propulserai.
Les autres , pétrifiés, resteront face à leurs propres ténèbres.
Auras-tu le courage d’approcher ?

Je suis l’indomptable sauvage qui t’attire et t’effraie,
la rage féminine qui ne peut plus se contenir,
la fatale qui se réapproprie…
Apprend de l’intense prédatrice à l’ombrelle sans concession.
Ai le courage de goûter à mon poison,
il te laissera pantois mais face à toi,
devant la transparence de tes profondeurs,
aussi sombre d’abysse que de lumière interne.

J’irai piquer au vif ta psyché viscérale,
urtiquer ce qui te paralyse,
enlacer ton monstre,
baiser ton pétrifié.

Je suis fille de la Lune et des Océans.
Je suis Eau, mémoire des mémoires.
Jonglant de mes cellules à en frôler l’immortel,
je suis l’adaptable renaissance,
la non-linéarité temporelle.
Détruis pour mieux reconstruire en sacré cycle de Vie-Mort-Vie.
Je te torturerai
pour mieux t’infecter d’hypersensible
Par défibrillation de tentacules électriques.

Et si tu me plais, j’irai fixé tes couleurs à jamais.
Je suis l’artiste qui, d’un coup de regard, immobilise sur toile des fragments d’univers.

Alliage de fureur sensuelle et de destruction créative,
Je peux statufier la tempête juste le temps de l’admirer.

Tu sais, je saurai honorer ton meilleur tout en adorant ton pire.

Je suis la Méduse.
 

Ajouter un commentaire